Vestiges de la Cité

Visuels des Lieux Historiques

Cliquez pour découvrir le patrimoine culturel de Vaucouleurs, le patrimoine archictectural, le Musée Jehanne d'Arc


Les Lieux Historiques, composés de la Porte de France, de la Chapelle Castrale, de la Crypte et des Tours Pagis, sont à visiter librement ou en visite guidée. Tarif : 3€

 

Les vestiges du château : La Porte de France

Provenant de l'enceinte du château, c'est une des quatre portes, qui menait vers le Royaume de France. C'est celle-ci, que Jehanne d'Arc emprunta afin de rejoindre Chinon, le 23 février 1429. 

Le premier château fut construit en 1026, grâce à Etienne de Vaux, fondateur de la maison de Joinville. Il sera rasé trente ans plus tard par le Duc de Lorraine et Comte de Bar, et reconstruit quelques années plus tard par le fils de son fondateur Geoffroy Ier. Par la suite, par ordre de Louis VI, dit le Gros, la ville sera entourée de murailles. A cette époque, les remparts comportaient 17 tours (dont aujourd'hui, seules deux, ont subsisté et sont encore visibles : la Tour du Roi et la Tour des Anglais situées en ville basse), et quatre portes dont il ne reste aujourd'hui que la Porte de France.

Dès son avènement au trône, Charles V, par lettres patentes du 4 Juillet 1365, "réunit la ville et la seigneurie de Vaucouleurs inséprablement au royaume de France". Il y nommera alors des gouverneurs, dont le second, fut Robert de Baudricourt. Plus tard, Charles VII sera contraint de se retirer au-delà de la Loire, après la défaite de la bataille d'Azincourt en 1415.

En 1420, Henri V d'Angleterre est reconnu gérant du Royaume, suite au traité de Troyes. C'est à ce moment qu'intervient Jehanne d'Arc.

En 1465, Louis XI cède la ville et la cour du château au Duc de Lorraine. En 1688, les murailles s'écroulent, les portes, gênant la circulation sont démolies, et leurs pierres seront utilisées pour la construction d'immeubles. La Porte de France aurait été reconstruite entre 1733 et 1734.

 

 DSCN4012 640x480

 

 

 

 

 

La Chapelle Castrale

Bâtie en 1234 sur ordre de Béatrix de Bourgogne, dans un style romano ogival il ne reste aujourd'hui que la crypte. La chapelle castrale qui servait d'église collégiale fut vendue en 1792. L'édifice supérieur fut démoli après divers pillages et incendies, seul le choeur avait échappé à la destruction, mais il fut abattu en 1923. Elle est reconstruite entre 1924 et 1929 dans un style néo gothique , aux dimensions de la chapelle primitive. Inaugurée en 1929, elle est bénie par le Cardinal lépicier (natif de Vaucouleurs) en 1930.

Le vitrail central représente Jehanne en paysanne écoutant les voix. Ceux sur les parties basses représentent l'épopée Johannique, et sur la partie haute, figurent des Saints. Sur le maître-autel, est disposée uine statue de Jehanne réalisée par Maxime Real del Sarte en 1946. A l'origine commandée par l'ambassadeur des Etats-Unis pour la ville de Domremy, cette dernière l'ayany refusée, elle fut attribuée à Vaucouleurs.

 

La Crypte

Construite en même temps que la chappelle primitive, la crypte fut enfouie sous les décombres lors de la destruction de la chapelle. Déblayée par la suite, elle servit d'écurie et de cellier jusqu'en 1890. Elle est composée de trois salles sous ogives. Dans la salle centrale, est présentée une statue en pierre calcaire du XIVème siècle, dite "Notre Dame des Voûtes". C'est près d'elle que Jehanne venait se recueillir lors de son séjour à Vaucouleurs. Mutilée en 1544 par les troupes de Charles Quint qui lui ôtèrent l'enfant des bras, en 1635 par les Suédois, en 1793 par les révolutionnaires, elle fut mise à l'abri dans l'église Saint-Laurent. La tête fut refaite en 1835. Remplacée sur l'autel latéral Nord de l'église paroissial par une copie, la statue fut replacée en 1930 dans la crypte de la chapelle castrale.

A L’INTÉRIEUR DE LA CRYPTE, SPECTACLE AUDIOVISUEL TOUTE L’ANNÉE SUR DEMANDE AUPRÈS DE L'OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE VAUCOULEURS ; Entrée 3€ ; Pass Lorraine 2€

 

Les Tours Pagis

Cet ensemble, porte le nom de l'évêque à l'origine du projet; Vers 1890-1900, alors que Domrémy élève une basilique à la gloire de Jehanne d'Arc, l'évèque de Verdun, décide lui aussi de faire édifier à Vaucouleurs, un monument national à la gloire de l'héroïne. Ce projet trop imposant et trop onèreux, ne pourra aboutir, et demeura inachevé.

 

 


Cliquez pour découvrir le patrimoine culturel de Vaucouleurs, le patrimoine archictectural, le Musée Jehanne d'Arc